skip to Main Content
Comment Se Protéger Des Risques D’émissions De Particules De Poussières ?

Comment se protéger des risques d’émissions de particules de poussières ?

Considérées comme des agents chimiques dangereux, les poussières sont des dispersions de particules solides dans l’air, formées par un procédé naturel (érosion des roches, pollens…) ou résultant d’activité humaine. Les poussières rencontrées sur les lieux de travail ont des origines diverses : minérales (silice, amiante…), métalliques (acier, plomb…) ou organiques (bois, farine, cuir…).

La réglementation concernant l’aération et l’assainissement des locaux de travail fixe des concentrations à ne pas dépasser. Elle impose d’évaluer la dangerosité des particules de poussières et le niveau d’exposition au poste de travail. Elle nécessite un contrôle à l’émission au niveau des sites industriels, un contrôle de l’air ambiant, de la qualité de l’air dans le cadre de la sécurité au travail ou de l’hygiène des bâtiments….Comment quantifier les expositions aux poussières aux conditions réelles de travail ? Comment se prémunir des émissions de poussières et en réduire les risques ?

Dispositifs de mesures d’empoussièrement

Il existe des appareils de mesures de poussières permettant une évaluation de la concentration de poussières dans l’air ambiant :

  • Appareil de mesure de poussière à lumière diffusée (mesure optique par diffusion) : Un émetteur optique génère un faisceau que les particules en suspension dispersent par réflexion. Un détecteur sensible mesure la lumière ainsi diffusée. La comparaison avec une mesure gravimétrique de référence établit la réaction entre l’affichage et la concentration en poussières
  • Appareil de mesure de concentration en particules : Utilisant la technologie de la tribo-électricité, les particules de poussières, chargées en mouvement passent ou frappent à porter de la sonde d’un capteur, ce qui occasionne un transfert de charge électrique. Le signal est directement proportionnel à la concentration en particules. Ces mesureurs de particules de poussière s’utilisent aussi dans la recherche et le développement industriel, dans le contrôle des salles blanches pour les procédés de la micro-électronique ou de l’industrie pharmaceutique…

Prévention des expositions aux poussières

Il est nécessaire de s’attacher à réduire l’exposition des intervenants à un niveau aussi bas que possible avec des moyens de prévention collectifs. L’exposition tolérée est en moyenne sur huit heures de 10g/m3 pour les particules de poussières inhalables et de 5mg/m3 pour les poussières alvéolaires (celles qui sont capables de s’immiscer dans  les alvéoles pulmonaires).

La conception d’un système de ventilation peut s’avérer opportun en termes de prévention des risques liés à la présence de poussières. Elle nécessite cependant de prendre en compte la nature du poste de travail, les moyens de captage, l’épuration et le rejet, l’apport d’air….

Il existe deux méthodes de ventilation dont la mise en place prend en compte le confort des salariés:

La ventilation locale avec mise en place d’un circuit de ventilation/aspiration qui permet de capter les polluants à leur source d’émission, évitant ainsi une dispersion des poussières. Les dispositifs de captage se doivent d’être adaptés aux spécificités de chaque atelier pour éviter toute inefficacité du dispositif. L’entretien régulier du système de ventilation ( hangement des filtres, nettoyage…) est une condition indispensable au bon fonctionnement des installations.

  • La ventilation générale qui dilue les poussières par un apport d’air neuf et rejette à l’extérieur l’air pollué. Cette technique permet de diminuer les concentrations de poussières mais ne réduit pas la quantité totale de particules libérées dans l’air ambiant. Il est préconisé de l’utiliser en complément de la ventilation locale pour diluer et évacuer les particules de matières non captées.

Dans les zones exigeant des systèmes d’extraction de poussières, le   Sintrol Dumo s’avère typiquement adapté pour s’assurer de l’efficacité du dépoussiérage et protéger l’équipement industriel.

Les équipements de protection individuelle contre la poussière

Pour renforcer ce dispositif,  le port d’une protection individuelle comme le masque respiratoire s’avère nécessaire. Le choix du masque de protection va dépendre de la nature du travail  à effectuer, de la durée d’exposition, des substances présentes dans l’air ambiant. La prévention individuelle ne doit être qu’un complément des mesures de protections collectives ou être exceptionnelle car celui-ci peut être porté de manière inefficace, devenir inconfortable ou être rapidement défectueux.

Il convient de porter un appareil de protection respiratoire à ventilation libre pour les activités les plus génératrices de poussières ou des masques respiratoires jetables pour les activités moins poussiéreuses. Le masque respiratoire filtrant contre les poussières, ou demi-masque sont aussi adaptés à ce type d’intervention .

Le demi-masque ou masque respiratoire complet filtrant à cartouche est préconisé dans les situations d’empoussièrement extrême.

Vous souhaitez des informations sur la détection de poussière, mettre en place des actions préventives, vous renseigner sur l’utilisation des appareils de  protections respiratoires adaptés à votre cœur de métier, contactez-nous !

Que ce soit dans le cadre du code du travail, du code de la santé publique ou pour assurer des mesures de contrôle, nous  vous proposons un accompagnement personnalisé  adapté à votre activité.

Back To Top