skip to Main Content
Gaz Naturel Et Prévention Des Risques

Gaz naturel et prévention des risques

Le gaz naturel est un combustible fossile, issue de de la maturation de la matière organique d’organismes vivants microscopiques (plancton, algues), contenues dans les sédiments terrestre ou marin. Ils existent plusieurs formes de gaz naturels qui se distinguent par leur origine et leur composition : Gaz de houille (charbon),), Gaz de ville, Propane…L’inflammabilité et l’explosivité de ces gaz doit être appropriée aux procédés industriels dans lesquels ces atmosphères explosibles de gaz peuvent être présentes.

Analyse et mesure des risques d’explosion

L’apparition de sources d’inflammation (surfaces chaudes, étincelles, énergie d’inflammation) impose de connaître les caractéristiques d’inflammation de ces gaz et/ou vapeurs.

La manipulation de ces gaz combustibles repose sur les caractéristiques de la détermination de la Limite Inférieure et Supérieure d’Explosivité (LIE et LSE) ainsi que sur la concentration Limite en Oxygène (CLO). Ces mesures permettent de déterminer l’environnement où le taux en oxygène est en-dessous de la concentration minimale nécessaire pour entretenir la combustion et un risque d’explosion.

Le méthane principal constituant du gaz naturel

L’hydrure de méthane, ou méthane (CH4) est libéré dans l’atmosphère quand la matière organique se décompose dans des environnements avec de faibles niveaux d’oxygène. Gaz incolore et inodore, il peut s’accumuler à des concentrations dangereuses dans les zones basses tout particulièrement à l’intérieur des espaces clos. Il est susceptible à forte concentration de remplacer l’oxygène dans les espaces mal ventilés. D’ailleurs, en présence d’oxygène ou d’air, le Méthane détone au contact d’une flamme et à température ambiante, il peut s’enflammer suite à une décharge statique.

Le Méthane peut subir une décomposition thermique ou électrique et peut engendrer ainsi, selon les conditions opératoires, de nombreux autres produits (carbone, hydrogène, acétylène …).Dans le cadre d’un entreposage de méthane à grande échelle, il est recommandé de procéder à des mesures de contrôle rigoureuses comme une enceinte d’isolement afin d’empêcher le dégagement du produit dans le lieu de travail.

Détecteurs de gaz explosifs

Le recours à un détecteur gaz CH4 permettra de mesurer avec précisions les concentrations de ce gaz dans l’air ambiant. Cet appareil de mesure assurera également une détection du gaz méthane en explosivité basée sur une analyse en pourcentage de LIE (explosimètre).
Les détecteurs de gaz explosifs s’utilisent principalement pour détecter et mesurer le gaz méthane, le sulfure d’hydrogène, le monoxyde de carbone et l’oxygène (50 autres gaz également).

Protection des voies respiratoires

Du gaz ou de la vapeur peut s’accumuler en quantités dangereuses près du sol, surtout dans des espaces clos, ce qui crée un risque pour la santé. Une faible teneur en oxygène peut entraîner divers symptômes : respiration rapide, fréquence cardiaque élevée, nausées et vomissements, convulsions, coma et décès. En cas d’inhalation, le méthane à faible concentration n’est pas nocif. A forte concentration, il est préconisé de porter des lunettes de protection contre les produits chimiques et un écran facial en cas de contact possible.

Dans un endroit où l’oxygène est susceptible de se raréfier et dans le cas où une défaillance de l’équipement peut faire augmenter rapidement la concentration de méthane, un appareil de protection respiratoire doit être facilement accessible. Il s’agira de se munir d’un équipement de protection respiratoire autonome muni d’un masque complet; ou tout appareil de protection respiratoire à adduction d’air muni d’un masque complet.

Contrôles d’ingénierie applicables dans les zones où se trouvent du Méthane (CH4)

On veillera à ne pas laisser le méthane s’accumuler dans l’air, ou dans les espaces clos.
Le recours à un système de ventilation par aspiration à la source, si la ventilation générale ne suffit pas à contrôler la quantité de produit dans l’air est requise. Il est impératif d’utiliser des systèmes de ventilation ne produisant pas d’étincelles dans les zones de travail ou d’entreposage. A titre indicatif, l’appareil de protection respiratoire OptimAir 3000 EX , équipé de composants conçus à l´épreuve des étincelles pour une utilisation dans des zones potentiellement explosives (ATEX), est particulièrement adapté à cet usage. IL délivre un débit d´air continu de 130 l/min assurant ainsi un apport suffisant en oxygène pour les intervenants.

Detecta Services est certifié Ism-ATEX ce qui vous garantit la compétence et l’expertise de nos intervenants. Pour tout besoin et renseignement lié à une intervention en zone Atex, nos équipes sont à votre disposition. Contactez-nous !


Back To Top